12 février 2013

Différences entre la Reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) et l'Évaluation comparative des études effectuées hors du Québec du MICC



Voici une brève description de deux services publics québécois, l'un travaillant pour la reconnaissance des compétences professionnelles, le second pour la scolarité effectuée, créant parfois de la confusion:

Source: RAC

La Reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) est un service permettant, à des gens souvent sans diplôme reconnu mais qui exercèrent un métier de type professionnel ou technique depuis un certain temps, au Québec ou à l'étranger, d'avoir accès à des formations de mise à niveau donnant la possibilité d'obtenir un diplôme québécois reconnu comme le sont les diplômes d'études collégiales (DÉC), les diplômes d'études professionnelles (DÉP) ou l'attestation de spécialisation professionnelle (ASP).

Ce service fait donc essentiellement une reconnaissance et une évaluation de vos compétences professionnelles, normalement acquises sur le marché du travail.

En France, un tel service peut s'apparenter à la Validation des acquis de l'expérience (VAE).




L'Évaluation comparative des études effectuées hors du Québec du Ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles (MICC) est un document qui peut permettre à une institution d'enseignement, à un ordre professionnel, à un employeur d'avoir une meilleure idée du niveau d'études ainsi que du type de formation que vous avez pu compléter à l'extérieur du Québec, dans un système scolaire officiel différent.

Source: MICC

Pour les gens qui aimeraient poursuivre leurs études dans une université québécoise membre de la CREPUQ (BCI), ce document n'est généralement pas requis.

Cependant, certains ordres professionnels et quelques organismes de réglementation peuvent l'exiger pour entamer l'étude de votre dossier d'admission. Des employeurs privés et publics pourraient également vous le demander pour s'assurer que vous avez bien un niveau d'études ou un domaine de formation apparenté à l'emploi qu'on peut vous offrir.

Les délais pour l'obtenir étant généralement longs (plusieurs mois), il est fortement recommandé de le demander tout de suite, même depuis l'étranger, si vous jugez qu'il pourrait vous être utile un jour.

En France, un tel service peut s'apparenter à celui offert par le Centre international d'études pédagogiques (CIEP), aussi connu comme étant l'ENIC-NARIC France.

Autrefois, ce document était nommé « Avis d'équivalence d'études » mais son appellation fut modifiée afin de ne pas confondre en erreur les gens sur sa portée réelle, sur ce qui n'est ici qu'un avis indicatif.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire